Le chemin de la libération de l’âme

Vivre avec son âme

Vivre avec son âme est tout un chemin de libération et d’accomplissement. C’est un chemin individuel, car l’âme a une dimension individuelle, mais c’est aussi un chemin de l’universel, car elle respire avec l’univers dans plusieurs mondes. L’âme est donc aussi universelle.

Tu as une âme individuelle.
Tu as un Père, le Père unique de tous les pères et de tous les êtres.
Tu as une semence et c’est ta semence, c’est ce que tu peux devenir, ton potentiel divin.
Tu as une âme et elle est éternellement pure. Tu peux la connaître et vivre avec elle ou l’oublier en t’identifiant à un monde faux et mortel.
Tu as une destinée, mais tu peux te la faire voler par celui qui veut te détourner de ton but, celui de ton âme immortelle.
Tu as une pensée, qui peut t’enchaîner ou te libérer suivant le monde qui t’inspire et te parle.
Tu as une sensibilité, qui peut être un bonheur ou un enfer.
Tu as une volonté, qui peut te perdre ou te sauver.
Tu as un corps, qui peut être une fin ou un commencement.

Ainsi, tu es une âme individuelle, mais tu es aussi une âme collective et universelle, car fondamentalement l’âme est sans frontières. Il n’y a qu’une seule âme, de même qu’il n’y a qu’un seul Esprit et un seul corps, un Père unique et une Mère unique. On a appelé la prière de Jésus Notre Père, mais on pourrait aussi l’appeler « Notre Âme » ou « Notre Mère ». Nous sommes une famille, un seul et même être.

Croire que nous sommes séparés est l’une des grandes illusions qui a engendré la division de l’âme en deux natures et l’a conduite vers l’enfermement dans le monde de la matière, de la mort.

L’âme est une, non seulement en toi mais en tout. Tout est ton âme et c’est pourquoi tu dois tout connaître, tout comprendre de l’intérieur, non pas pour juger, mais pour être avec, pour comprendre et mettre à sa juste place.

L’âme est ordre et harmonie. C’est pourquoi Jésus dit : « Père un, que ton règne vienne. » Dans la structure de Lumière du Notre Père, le règne correspond au royaume de l’âme, à l’ordre céleste gardé par les Archanges, qui sont la grande sagesse de l’univers, l’amour parfait et l’harmonie du Père et de la Mère.

Si tu penses que tu es isolé de toute vie communautaire, cela veut dire que tu ne respires plus avec ton âme, mais juste avec ton corps ; l’âme n’est plus là. C’est pourquoi le début du chemin est de s’unir et d’apprendre à respirer avec l’âme d’une tradition, qui elle-même respire avec la sagesse de l’univers.

Il faut donc d’abord que tu retrouves le chemin individuel de ton âme en t’unissant avec une tradition et un enseignement vivants à travers une École de sagesse en incarnation. Elle seule a le pouvoir de ranimer et de reformer en toi les organes subtils qui te permettront de percevoir par toi-même l’omniprésence de la sagesse. Il en a toujours été ainsi, dans tous les peuples et à toutes les époques. Alors seulement, tu pourras entrer dans la grande respiration de l’âme universelle.
Par contre, si tu cherches à entrer dans l’universel avant de t’être formé un corps de la Tradition, tu seras détruit. Seul le corps de Lumière formé des éléments purs et vivants de la Tradition te permettra de respirer dans l’universel et donc de toucher ton âme, de vivre avec elle.

L’Archange Michaël nous apprend : « Soyez conscients que tout ce que vous faites dans votre vie est déterminant, car il n’y aura pas beaucoup de possibilités de revenir et de continuer le travail. Il y a une destinée collective et si vous êtes liés d’une façon ou d’une autre à celle de l’humanité qui entre dans cette séparation des mondes, vous aurez la même destinée que celle d’un animal qui fait partie d’une âme-groupe. Vous n’aurez plus d’autre choix que de suivre l’âme-groupe de l’humanité. Seuls les autres, ceux qui se seront créé un corps par la Tradition, garderont leur capacité de s’individualiser par le lien avec l’âme éternelle. Ainsi, ils garderont la possibilité d’évoluer vers des mondes supérieurs. »

Ce corps de la Tradition doit devenir ton corps de destinée. Toi et la Tradition, vous devez être un. Alors ton âme immortelle commencera à te parler, à t’éclairer, à te guider, à te construire un corps d’immortalité avec lequel tu pourras vivre dans l’universel et parler avec tous les règnes. Tels ont le miracle et la merveille du langage universel de l’âme. Tel est le véritable don des langues dont parlent les Chrétiens depuis plus de 2000 ans, c’est-à-dire la capacité de comprendre tous les êtres, le langage caché à travers toutes les formes de vie.

Que signifie « être universel » ?

Tu as un Père, mais il est aussi le Père de tous les êtres.
Tu as une semence, mais elle doit fleurir pour le Bien commun.
Tu as une âme, mais elle est l’Âme de toutes les âmes.
Ainsi, ta destinée doit être le chemin caché en tous les chemins, ta conscience doit être sans frontières, ta pensée doit éclairer tous les mondes, ton cœur doit réchauffer tous les êtres, ta force de volonté doit vivifier et rendre puissant tout ce qui est vrai, juste et bon sur la terre.

Être universel, ce n’est pas seulement être avec les hommes, être humaniste et militer pour les droits de l’homme. Non, cela n’est qu’une partie. Il faut être en harmonie avec tous les règnes et tous les peuples, tous les êtres visibles et invisibles qui habitent ces mondes.

Être en harmonie ne veut pas dire être dépourvu de discernement et tout accueillir. C’est la Tradition de la Lumière qui donne le corps et l’organe du discernement parfait, ce que la tradition hindoue a appelé « le troisième œil » et que les Esséniens appellent « l’œil du Maître ».

L’Archange Gabriel nous enseigne : « Les mondes invisibles aiment lorsque l’homme entre sur le chemin de la maîtrise. Ils aiment que l’homme soit fiable, stable, sensé. Pour cela, sa vie quotidienne doit être structurée et chaque activité doit être reliée à une intelligence et à un sens supérieurs. L’homme doit savoir comment il doit penser, parler, manger, travailler, dormir, se comporter, se vêtir, vivre en famille, être avec les animaux, les végétaux, les minéraux afin de se tenir dans l’équilibre et manifester la justice. C’est une éducation de la vie qui permet de maintenir la conscience dans le corps et d’ouvrir les portes de l’âme éternelle, immortelle. »

Ainsi, les déchets doivent être mis à leur place, dans le monde du recyclage, et ce qui est bon doit être conduit dans la grandeur et l’immortalité de l’âme.

Retrouver le savoir et l’attitude justes qui conduisent vers l’âme

La prière du Notre Père nous révèle l’existence de l’entièreté de la création : la Mère, les minéraux, les végétaux, les animaux, les hommes, les Maîtres, les Anges, les Archanges, les Dieux et le Père.

Les Dieux sont les principes divins et éternels de toutes choses ; il y a un Dieu dans l’arbre, un Dieu dans le feu, un Dieu dans l’eau, un Dieu dans le ciel, un Dieu dans la montagne, un Dieu dans l’aigle, dans chaque animal… Ainsi, derrière chaque manifestation de la vie se cache un Dieu.

Les Archanges sont les gardiens et les représentants de toutes les lois sacrées de la vie qui ont permis la création de l’homme, de l’univers et de la terre.

Les Anges sont toutes les vertus de la Lumière : la Sagesse, l’Amour, la Vérité, la Paix, la Bonté, l’Harmonie, la Clarté, la Douceur…

Les Maîtres sont ceux qui représentent le monde divin sur la terre et lui ouvrent les portes de la réalisation jusque dans le monde des hommes et de la nature.

Ces quatre règnes invisibles des Maîtres, des Anges, des Archanges et des Dieux sont la contrepartie divine et immortelle des quatre règnes du monde visible : les minéraux, les végétaux, les animaux et les hommes.

À travers tous ces règnes, il doit y avoir un discernement entre :

  • ce qui est immortel et divin,
  • ce qui est mort et qui doit être rejeté, 
  • ce qui appartient au recyclage et qui ne doit pas être touché ni incorporé.

Il faut reconnaître avec humilité que les hommes d’aujourd’hui ont perdu ce savoir qui les relie à leur âme. Même nous, les Esséniens, qui ne l’avons pas perdu, avons tout un travail à faire pour le remettre en place, pour le faire fonctionner afin que nous puissions de nouveau vivre avec notre âme et amener la libération de l’âme dans le monde.
L’homme doit vivre avec son âme, renouer un contact avec elle.

Ensuite, il doit respirer dans l’universel, et pour cela, il doit savoir discerner ce qui est bon de ce qui ne l’est pas et cela dans tous les règnes, dans tous les mondes. Il doit se poser la question : Quelles pensées, quelles attitudes, quels comportements, quelle conscience, quels actes dois-je cultiver envers les minéraux, les plantes, les animaux, les humains, la Mère, les traditions pour renouer un dialogue, un contact avec mon âme ?

Si tu n’es pas en harmonie avec les règnes et les peuples qui habitent la Mère-Terre, ton âme ne pourra pas s’approcher de toi. Il faut être éduqué et formé pour cela.

C’est là qu’intervient la Sagesse essénienne. C’est une responsabilité que nous avons, nous, les Esséniens, de nous éduquer dans la lumière du vrai savoir pour pouvoir ensuite le transmettre aux autres dans le partage et l’amitié, à travers des œuvres bonnes, justes, vraies et bénéfiques.

Si nous affirmons que nous avons une âme, nous devons vivre en harmonie avec tous les règnes du Père et de la Mère.
Dire : « Père, délivre-moi du mal. Amin », c’est déjà faire un pas, c’est prononcer un engagement. Tu dois alors regarder ta relation avec les pierres et avec ce que tu écris sur la terre, les traces et les empreintes que tu laisses derrière toi pour les générations futures qui marcheront dans tes pas.

Les pierres veulent bien te soutenir sur ce chemin, car elles veulent porter le Père en toi et non celui qui vit en dehors du Père et qui nie la réalité de ton âme. Si tu veux t’engager sur ce chemin, tu dois te réconcilier avec les pierres et faire des œuvres, c’est-à-dire te présenter devant la Mère et dire « Amin ».

À travers le grand Nom de Dieu Amin, tu reconnais ce que tu es et tu l’acceptes. Les pierres doivent témoigner de toi. De même pour les plantes, les animaux, les hommes, les Maîtres, les Anges, les Archanges et les Dieux. Alors tu pourras te présenter devant le Père avec une âme et un corps parfaits, capables de recevoir sa semence et de la mettre au monde à travers une forme parfaite, c’est-à-dire une œuvre divine.

C’est ce que fit le Maître Jésus : il enfanta la Lumière du Père à travers des paroles parfaites qui ont apporté la Lumière dans le monde. Chaque règne doit retrouver sa juste place et son harmonie en toi. Alors ce sera la paix, le règne de l’âme.

Les quatre esclavages magiques

Voici quelques explications pour mieux comprendre ce dessin méditatif de la Tradition essénienne.

Corps physique négatif
Esclavage magique du corps de terre

L’âme s’identifie au corps physique. Elle est séparée de l’eau et emprisonnée dans le corps. Elle est sous la dépendance des quatre sceaux des contre-archanges.

Corps aurique négatif
Esclavage magique du corps d’eau

L’homme a une identité fausse ; il a un moi mortel, né de la séparation d’avec l’âme et l’Esprit universels du Père et de la Mère. Il est retenu prisonnier dans des concepts religieux, philosophiques, politiques, écologiques, etc.

Corps spirituel négatif
Esclavage magique du corps d’air

L’homme rencontre un maître, comme un grand chef religieux, un scientifique, un homme politique, et il s’associe à un monde idéologique plus grand que lui. Il fusionne avec des grands courants de pensée et n’a plus de vie pour lui-même.

Corps divin négatif
Esclavage magique du corps de feu

L’homme cherche la puissance, l’orgueil, la domination, le pouvoir. Il entre dans un monde de supériorité pour asservir, pour faire triompher une idée qui va violer la grande sagesse qui vit dans l’air, la vie collective qui vit dans l’eau et l’identité sacrée, intime qui constitue la terre, la conscience de tous les êtres, visibles et invisibles.

Les quatre marches de la libération de l’âme

Corps physique positif

Dans le côté positif, il n’y a pas de séparation des mondes. L’âme constitue le lien entre tous les mondes et fait apparaître le chemin de l’évolution. Il n’y a pas de frontières, pas de portes fermées, mais plutôt une continuité de conscience, d’être, de vie.
L’âme est vivante et agissante. Elle est libérée de l’emprise du corps physique et peut désormais s’en servir comme d’un instrument pour accomplir une œuvre et vivre conformément aux lois supérieures.

Corps aurique positif

L’homme s’unit à un Ange et vit avec lui. Il sait que toute action engendre une réaction. Il faut donc agir d’une façon angélique pour engendrer le Bien suprême, qui est la signature du Père.
L’homme cultive la responsabilité universelle au niveau de ses pensées, de ses sentiments et de ses actes.

Corps spirituel positif

L’homme s’engage dans le service divin. Il se forme un corps particulier pour une vie particulière. Il devient un porte-parole d’un monde supérieur et se crée un corps pour agir et être en conformité avec le monde avec lequel il s’est lié.

Corps divin positif

Le corps de la mort s’est transformé en corps de vie. L’homme est. Il incarne tout ce qui est divin et vrai. Celui qui a les yeux matériels voit l’orgueil et la puissance, mais celui qui a les yeux de l’esprit voit la puissance de la Lumière et du Père. Seul celui qui est né à ses corps de terre, d’eau, d’air et de feu peut comprendre un tel homme.
L’homme est-il séparé du monde divin ?

Est-ce que l’homme est séparé du monde divin ?

La réponse est oui et non.

Non, l’homme n’est pas séparé du monde divin dans le sens où il est impossible de vivre sans l’intelligence et la vie de l’Esprit, sans l’âme.

Oui, car l’homme a créé ou laissé créer une ombre, quelque chose de faux, une fausse idée, un faux concept de la vie qui a engendré un faux dieu dans l’âme. Celui-ci est devenu vivant et a créé un monde entier qui a conduit le corps et l’âme de l’homme en esclavage, en dehors de l’intelligence et de la vie de l’Esprit. C’est pourquoi dans les saintes Écritures de tous les peuples et traditions sacrées, il est souvent fait allusion à l’adultère. En réalité, cet adultère ne concerne pas uniquement les relations entre les hommes et les femmes, mais aussi et avant tout entre l’âme et l’esprit.

L’homme et la femme vivent dans une même maison pour enfanter une famille. De même, l’esprit et l’âme vivent dans un même corps pour engendrer une destinée, un monde.

Il faut que tu médites le dessin méditatif qui est dans le texte, qui est un hiéroglyphe sacré. Il faut que tu te l’incorpores, car il te permettra de résister à la loi de l’attraction terrestre ainsi qu’à la loi de la gravitation. Tu pourras avoir un corps solide, stable et passer les sphères d’illusions dans les mondes invisibles pour te présenter devant les grandes entités qui gouvernent les mondes spirituels. Ta pensée sera alors libérée de l’attraction et de la gravitation et tu pourras entrer en contact avec ton âme, parler avec elle et, à travers elle, à tous les êtres.

À ce sujet de la pensée, l’Archange Raphaël nous enseigne : « À l’origine, la pensée a été donnée à l’homme pour qu’il soit un créateur de la Lumière angélique sur la terre. Il est donc essentiel que vous éveilliez votre pensée dans son origine divine afin de réaliser les buts de votre âme éternelle et de son intelligence immortelle, et non pas ceux qu’une autre intelligence vous a incités à réaliser. »

Se relever de la chute en retournant vers la Mère

Assis dans la posture de la méditation, visualise au-dessus de toi les quatre marches de l’éveil de l’âme telles qu’elles sont décrites dans le dessin méditatif. Cette technique te permettra de t’éveiller devant certaines réalités de ta vie qui se cachent de ta conscience. Tu pourras comprendre que des hauteurs de l’Esprit, certains êtres qui n’avaient pas de corps ont regardé dans le miroir de la terre et ont vu les enveloppes, les formes finies, les corps. Il y avait là les formes avec les couleurs, les sons, les odeurs et ces entités spirituelles ont proclamé que ce monde était le leur. Alors elles s’y sont incorporées progressivement jusqu’à devenir un avec lui. Le ciel s’est fermé, car elles ont donné toutes leurs forces au serpent tentateur et à la loi de l’attraction terrestre.

Lorsqu’il est dit dans le Livre d’Énoch que les Anges ont été séduits par les filles des hommes, Énoch parlait de cette période très lointaine de l’humanité où une légion d’Anges ont chuté en s’unissant au corps et à la vie mortelle de l’homme, quittant ainsi les royaumes d’éternité de l’Esprit. Dans un ancien langage sacré, l’expression « filles des hommes » désignait le corps physique, la quatrième lettre du Nom de Dieu qui doit être sanctifié.

L’humanité est née en partie de ces hautes entités qui ont chuté dans la matière et ont animé de leur âme déchue le monde de la mort. Ainsi, nous subissons une partie de leur destinée, de leur hérédité.

Mais nous pouvons faire triompher l’autre partie, celle qui vient de l’Esprit et de la lignée royale des Fils de Dieu, des *Envoyés du Père, ceux et celles qui ont su garder vivant le lien avec l’Esprit jusque dans les profondeurs de la matière et de la mort. Ces êtres ont ainsi ouvert l’autre chemin, l’autre destinée en reconnectant le corps avec la source première de l’Esprit et de l’âme universels.

L’hérédité négative engendrée par les anges malades fait que dès qu’un homme naît dans un corps avec une hérédité, il subit automatiquement les lois de l’attraction et de la gravitation. Il est enchaîné au corps et à la fausse identification de l’âme, qui est alors comme mise sur orbite, gravitant autour d’un centre, mais incapable de l’atteindre.

Alors le ciel se ferme au-dessus de sa tête, il n’a plus d’horizon devant lui et la vie terrestre devient toute-puissante jusqu’à influencer même ses conceptions sur l’esprit, l’âme et le sens de la vie en général. Il perd de vue le corps de la Tradition, qui est la matrice du corps physique, car seule la Tradition de la Lumière peut conduire le corps vers l’union avec l’âme en lui construisant un autre corps dans le corps. Mais si l’homme croit qu’il peut vivre sans tradition, alors effectivement, il vivra séparé du monde divin, bien qu’il continuera de vivre de lui, car sans le Divin, rien ne peut être vivant.

C’est en retournant vers la Mère, la terre, la Tradition sage que l’homme peut retrouver une base solide qui lui permettra de dégager son ciel et d’ouvrir une à une les portes qui mènent vers un monde supérieur. Alors il acquerra le corps qui permet de s’unir avec l’esprit conscient et de parler de nouveau avec son âme.

Retrouve le chemin de ton âme éternelle

L’âme est ce qu’il y a de plus précieux en l’homme. Malheureusement, elle a été emprisonnée dans un monde de concepts, elle s’est identifiée au corps mortel et a perdu sa destinée de Lumière. On peut dire que notre âme a chuté dans la matière, ce qui a fait d’elle
une âme errante. Comment sortir de ce piège, de cette identification à ce qui est éphémère ?

Dans ce livre, vous découvrirez :

• Retrouver le savoir et l’attitude juste qui conduisent vers l’âme éternelle
• Ouvrir la porte d’un monde supérieur en retournant vers la Mère-Terre
• Vivre avec votre âme éternelle dans la réalité de la terre
• Mettre l’âme à la première place et le corps à sa juste place
• Traverser les mondes sombres jusqu’à la Terre de Lumière
• Laisser votre âme répandre la semence de l’Esprit
• Cheminer vers la Lumière de votre âme immortelle par la Ronde des Archanges...

Table des matières :

- Les trois mondes de l’esprit, de l’âme et du corps
- Le chemin de la libération de l’âme
- L’éveil des facultés perdues de l’âme
- La vérité sur l’ombre et la Lumière
- L’union corps-âme-Esprit au-delà des concepts
- Méditation pour approfondir l’intelligence de la Terre-Mère
- Prendre sa destinée en mains

Présentation de l’auteur :

Olivier Manitara est la mémoire vivante des Esséniens. Il maîtrise parfaitement tous les aspects de la culture essénienne et a été reconnu dans sa tradition comme un Maître. Conférencier et pédagogue depuis près de 20 ans, il est très apprécié pour ses connaissances ancestrales et sa capacité à transmettre des enseignements complexes avec simplicité et clarté. Il a écrit plus de 200 livres et ouvrages de formation et est également le créateur de chants et de danses sacrés, ainsi que de centaines de dessins méditatifs.
À partir de son enseignement, il a créé la Ronde des Archanges, la Nation Essénienne et les Villages Esséniens.

Caractéristiques

- Titre : Retrouve le chemin de ton âme
- Sous-titre : L’union corps-âme-Esprit
- Auteur : Olivier Manitara
- Editeur : éditions Essénia
- Date de parution : septembre 2013
- Collection : Pratique et culture essénienne LE-31
- Langue : français
- ISBN : 978-2-36411-086-1
- EAN : -
- Référence catalogue : LIP0241
- Nb de pages : 156 pages
- Brochure : Broché
- Couverture : souple
- Dimensions : 16 x 24 cm
- Poids réel : 414 grammes

 

Laisser un commentaire